Travailler en Suisse : Comment obtenir un permis de travail et quels sont les secteurs porteurs ?

6 novembre 2023

Pour travailler en Suisse, tous les étrangers doivent obtenir un permis de travail valide auprès des autorités locales. Si vous n'êtes pas citoyen suisse, un contrat de travail seul ne suffit pas pour obtenir un emploi. Cet article va aborder ce sujet en détail.

Description du permis de travail en Suisse

La Suisse alloue de nombreuses opportunités à ceux qui souhaitent s'y installer, grâce à :

A voir aussi : Panneaux solaires muraux : avantages et prérequis d’installation

  • sa qualité de vie : droit d’option (la LAMaL ou la sécu française)
  • la stabilité de son économie : PBI élevé
  • ses excellentes infrastructures

Ainsi, il suffit d'avoir un contrat de travail en Suisse, de résider sur le territoire européen, et de retourner dans son pays d'origine au moins une fois par semaine,

pour obtenir un permis frontalier en Suisse. La demande doit être effectuée par l’employeur. Ainsi, les autorités cantonales délivreront le fameux permis G. Il se décline aussi le permis L et le permis C.

Dans le meme genre : Comment choisir son site de rencontre coquin ?

Quant aux ressortissants de l'Union européenne ou de l'AELE : Islande, Liechtenstein, Norvège, ils ne profitent pas de l'accord sur la libre circulation des individus. En effet, pour obtenir un permis de travail frontalier, vous devez d'abord résider dans la zone frontalière pendant plus d’un semestre avant de demander le permis. Ensuite, l'employeur suisse qui souhaite vous recruter doit démontrer aux autorités suisses qu'il n'a trouvé aucun employé, suisse ou européen, qualifié pour le poste. Enfin, la sollicitation sera adressée à la commission tripartite, qui vérifiera le salaire et les modalités de travail qui vous sont accordés. Ce site web https://www.devenirfrontalier.com va vous guider pour en savoir plus sur le permis frontalier suisse

En tant qu'étranger, vous n'êtes jamais autorisé à commencer à travailler en Suisse avant d'avoir reçu votre permis de travail. Les salariés qui enfreignent cette obligation sont menacés de refus de permis et d'interdiction d'entrée pouvant aller jusqu'à trois ans.

Pour les Européens, la seule exception concerne les contrats d’une durée inférieure à 90 jours. Dans ce cas particulier, aucun permis ne sera délivré. Une simple déclaration de l'employeur sur le site Internet du Secrétariat d'État aux Migrations (SEM) via Internet suffit. Le présent contrat n'est valable qu'une fois par personne et par an.

Les secteurs porteurs en Suisse en pourcentage

Parmi les secteurs les plus prometteurs de Suisse, l'informatique occupe la première place, notamment en raison de la numérisation accélérée des entreprises, mais aussi en raison de l'augmentation du travail à distance. Le secteur devrait avoir besoin de 35 800 travailleurs qualifiés d'ici à 2028. Le secteur de la vente en ligne est également en croissance, avec une demande de main d'œuvre augmentant de 55 % en 2020. Les emplois dans la logistique et le marketing en ligne sont les plus demandés.

Le secteur médical a toujours besoin de travailleurs. Depuis 2015, le nombre d'offres d'emploi a augmenté de 35 % et rien qu'en 2020, il a augmenté de 13 %. D'ici à 2029, la Suisse aura besoin de 70'000 soignants, à mesure que la population vieillit et que les besoins en soins augmentent, selon l'Office fédéral de la statistique.